Recommander ce site à un ami
 
     

AUDREY LAVIGNE - France

AUDREY LAVIGNE :

  



AUDREY LAVIGNE


Ma famille est chrétienne et depuis mon enfance j'assiste régulièrement aux réunions. Pourtant je ne pensais pas que Dieu pouvait s'intéresser à moi. Je pensais, à tort, qu'Il s'intéressait seulement à ceux qui avaient commis de graves péchés dans leur vie. J'ai grandi avec cette pensée et j'étais en plus quelqu'un d'assez renfermé, n'ayant que peu d'amis.
Puis, je suis allée à l'Université pour des études d'histoire, et là, j'ai commencé à mieux connaître les jeunes de mon âge. C'était bien au début mais j'ai été très rapidement déçue, je me suis rendue compte que ce n'était pas ce genre d'amitié qui pouvait remplir le vide qu'il y avait en moi.

       A ce moment de ma vie, j'ai commencé à repenser à Dieu et je me suis dit qu'Il pouvait peut être faire quelque chose pour moi, car finalement je me rendais compte qu'une vie où mon quotidien ne se résumait qu'à se lever, manger, dormir..., c'était triste. J'ai donc fait cette simple prière : « Seigneur, j'ai vraiment besoin que tu te révèles à moi, mais pas qu'à moitié, j'ai besoin de voir que tu m'aimes et que tu t'intéresses à moi vraiment ».

       Peu de temps après cette prière, mes parents m'ont inscrite dans un camp de jeunes chrétiens à Gap. J'avais 20 ans à ce moment là, et avant d'aller à ce camp, j'ai fait cette promesse à Dieu : « Seigneur, s'il ne se passe rien pour moi dans ce camp, je ferai ma vie sans toi, mais si tu te révèles, si tu me parles, je te servirai ! ».

       J'y suis donc allée. Les réunions se sont succédées, et il ne s'est rien passé... Mais, à la dernière réunion, le Pasteur Patrick Salafranque qui prêchait, nous a demandé de prier les uns pour les autres. Je me rappelle que j'étais au fond de la salle et plusieurs personnes se sont approchées et ont commencé à prier pour moi. J'étais étonnée d'ailleurs que ces personnes s'intéressent à moi. A la fin de la réunion, une fille m'a prise à part et a dit des choses sur moi que je n'avais jamais dit à personne ! Elle m'a dit aussi que Dieu m'aimait et qu'Il avait des choses merveilleuses pour moi en réserve. A ce moment là, je me suis complètement abandonnée à Dieu.

       Après cette expérience miraculeuse ma vie n'a plus jamais été la même. J'ai commencé à prendre des engagements vis-à-vis de Dieu. Je me suis mise à aller plus souvent à l'Eglise. Je ne manquais aucune réunion. J'ai également changé d'amis, et j'ai fréquenté un groupe d'étudiants chrétiens qui évangélisait sur le campus. Dans ce même temps, j'ai fait connaissance avec Thibaud Lavigne qui faisait aussi partie de ce groupe d'étudiants. On se retrouvait souvent à la sortie des cours pour distribuer des Bibles ensemble.

       Donc je me sentais vraiment heureuse de tous ces changements dans ma vie. Et l'année de ma conversion, je me souviens d'une expérience que j'ai vécue avec le Seigneur qui a été un point de départ dans les plans que Dieu avait prévus pour moi.

       Une semaine avant mon anniversaire, j'avais vraiment besoin de comprendre que Dieu était un Père et j'ai fait cette prière à Dieu : « Seigneur, tu es un Père pour moi, et la plupart des pères font des cadeaux à leurs enfants, et j'aimerais vraiment que tu m'en fasses un, n'importe lequel, mais un cadeau qui me montrerait que j'ai vraiment du prix à tes yeux ». Et un matin, avant d'aller en cours à la Fac, je me suis mise à mon piano et j'ai commencé à chanter un chant de l'Eglise qui disait : « Embrase-moi, consume-moi... ». Alors que je continuais à jouer, des paroles me sont venues : « Va, je suis avec toi, ne t'inquiète pas, je serai toujours avec toi, même si la mer se déchaîne, tu es si précieux à mes yeux, etc. ». Ces paroles ont remplies mon cœur sans que je les recherche, et je me rappelle que j'ai terminé ce chant la veille de mon anniversaire.

       Le jour de mon anniversaire arriva et ma sœur Peggy avait dormi avec moi, dans mon appartement à la Fac. Elle me dit alors que ce chant était vraiment un cadeau de Dieu. Et là, ce fût un déclic, c'était comme si Dieu me disait : « mon cadeau pour toi c'est ce chant ». Et le cadeau était bien plus grand encore puisque c'est à partir de ce moment là que j'ai commencé à composer des chants et que j'ai compris que c'était dans le chant que le Seigneur m'appelait. Dans cette période, j'avais appris le piano et je me suis aussi impliquée dans la louange avec le groupe chrétien de la Fac et dans l'Eglise d'Antibes.

       Jamais je n'aurais pensé que j'aurais pu faire ces choses là, mais Dieu l'a fait ! Et ça, ça fait parti des choses qu'Il a en réserve pour chacun d'entre nous : non seulement il éclaire nos vies par son salut, mais il nous permet aussi de le servir.



 
Ecouter Radio RFE
 
News et événements
› La louange : Texte enseignement louange : enseignement biblique gratuit sur la louange , tous savoir et connaitre sur la louange

› Pus de témoignages : Découvrez nos cartes de vœux, à envoyer à votre entourage ...
 
 

Appel à témoins

Vous avez la parole

Faire un don

Page d'accueil         A propos du RFE         Faire un don         RFE de A...Z         Plan du site         F.A.Q         Nous contacter

Radio France Evangile - RFE © 2017 Tous droits réservés - Vous identifier . Réalisation site : Neo Creation